{Région} LGV : les écologistes veulent un train à 220 km/h
Partager

Article de l’Indépendant – 12/08/2012

« Il ne faut pas dans une période où l’argent est rare, s’obstiner pour un choix de tracé qui compromettra la création de la ligne« . Jean Codognès, conseiller municipal de Perpignan Europe Ecologie n’en démord pas. Si selon lui la ligne à grande vitesse « est le chantier du siècle », elle pourrait ne jamais voir le jour si les acteurs locaux font « le choix d’une circulation à 350 km/h sur l’ensemble du parcours. Pour tous ceux qui connaissent le dossier, cette LGV est un élément indispensable pour le département et on y est favorable. Mais, dans une région fortement urbanisée et au relief difficile, une LGV à 350 km/h générera d’importants surcoûts (environ 8 milliards d’euros), limitera la part du fret routier reporté vers le rail et rend quasiment impossible une bonne insertion environnementale« .

Un prix divisé par deux pour 10 minutes de plus
Face à ce constat et dans une période de crise budgétaire rappelée très dernièrement par la Cour des comptes, Europe-Ecologie se prononce pour une LGV à 220 km/h pour les voyageurs et de 120 km/h pour le fret.

Lire la suite sur le site de l’Indépendant