GCO : EELV solidaire de Karima Delli et des opposants pacifiques

Ce lundi 10 septembre à 5h du matin, les forces de l’ordre ont chargé sur la zone à défendre du moulin de Kolbsheim, mobilisée pacifiquement contre le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Ce projet, qui agite la région depuis bientôt quarante ans, a pour vocation de construire un nouveau tronçon autoroutier sur des terres agricoles et des bois protégés, sur des lieux où subsistent encore difficilement certaines espèces protégées comme l’emblématique grand hamster d’Alsace. Malgré des recours juridiques non tranchés et plusieurs mises en causes administratives sur les conséquences écologiques du projet, l’État a validé sa mise en œuvre.

Europe Écologie – Les Verts dénonce la violence de cette intervention. Une violence contre ces espaces, avec l’intervention de tractopelles et l’envahissement des terrains en vue de les défricher d’une part. Et la violence à l’égard des personnes d’autre part.

Une partie des journalistes présents a été tenue à distance des lieux malgré leur carte de presse. Les attaques à l’aveugle se sont faites à l’encontre de militant-es pacifistes, enlaçant les arbres en signe de protestation. Enfants, personnes âgées, … personne n’a été épargné par les jets de lacrymogène, pas même la doyenne de la ville de Kolbsheim, malgré ses 89 ans, évacuée par des soutiens.

EELV a été directement et violemment touché avec l’agression lundi soir à bout portant et au visage par du gaz de poivre de Karima Delli, présente sur les lieux en sa qualité de Présidente de la commission transports du Parlement Européen. Une agression qui a fait perdre connaissance à la députée européenne et la laisse choquée mais déterminée à ne rien céder à cette violence institutionnelle, tout comme les militant-es, habitant-es et soutiens du mouvement.

Alors que la France se lève pour demander au gouvernement de faire enfin face à l’urgence climatique, la réponse cinglante s’est faite dès ce lundi : la politique du gouvernement trace sa route, droit dans le mur de l’épuisement des ressources.

EELV demande au gouvernement et à la préfecture de police des éclaircissements sur cette intervention, des excuses publiques pour les multiples victimes et particulièrement pour Karima Delli et l’abandon du projet de construction du GCO. Projet scandaleux, le GCO double la mise avec des actes de violence policière : stoppons le avant qu’il ne soit trop tard.

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole

Remonter