Recours climat européen : l’inaction est criminelle

Face à la détérioration de leurs conditions de vie, face à l’inaction des gouvernements, les populations sont contraintes d’agir elles-mêmes et d’ester en justice pour faire valoir leur droit à vivre. Ce jeudi 24 mai, 11 familles de toute l’Europe, dont une famille française, assignent le Parlement et le Conseil européens devant la Cour de justice de l’Union européenne en leur reprochant d’avoir échoué dans son rôle de protection des citoyen·ne·s pour cause d’un niveau trop élevé d’émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030.

Europe Écologie – Les Verts soutient cette toute première action en justice pour le climat au niveau de l’Union européenne, la première à soulever la responsabilité de l’Union d’agir pour l’ensemble des citoyen·ne·s du monde.

« Le recours adressé à la Cour de justice de l’Union européenne demande à ce que l’objectif climat 2030 de l’Union européenne – actuellement fixé à 40% d’émissions d’ici 2030 en comparaison avec 1990 — soit considéré comme inadéquat vis-à-vis des besoins réels pour prévenir des risques du changement climatique, et insuffisant pour protéger les droits fondamentaux liés à la vie, la santé, l’activité et la propriété. Les familles soulignent que l’Union européenne a le devoir légal, interne comme en matière d’obligations internationales, de ne pas causer de préjudice à ses populations et de protéger leurs droits fondamentaux. Elles demandent à l’Union européenne de réhausser ses ambitions, et d’agir concrètement pour atteindre ces objectifs. »

Ces familles sont accompagnées dans leur démarche par des ONG, avocats et scientifiques. Europe Écologie – Les Verts se joint à leur demande d’une politique européenne plus ambitieuse dans ses objectifs climat à l’horizon 2030 pour une réelle justice climatique.

En France, la famille Feschet est plaignante. Mais elle n’est qu’une parmi d’autres à croiser le fer pour les milliers de victimes du climat qui s’accumulent chaque jour du fait de l’inaction des gouvernements. Emmanuel Macron promettait « make our planet great again » : il est plus que temps de passer des discours aux actes. On en est aujourd’hui très loin.

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux

Retrouvez leur campagne :  www.peoplesclimatecase.caneurope.org

Remonter